samedi 28 décembre 2013

L'interview qui n'a jamais existé !

VP ;  En 2007 vous avez créé la marque BordoOne, qu’elle était l’origine de cette création et quel but poursuiviez-vous ?

PL ;  A l’origine je pensais qu’il fallait proposer quelque chose de différent du classique et respectable « Château » en terme de marketing et qu’il y avait une place pour une marque avec une consonance qui revendique naturellement notre appellation, d’où le nom de BordoOne.
        Le but, le pari si j'ose dire, était de proposer des vins de plaisir, simple d’accès et facile à boire, avec une identité de producteur, c'est-à-dire de gens accessibles qui ne se prennent pas trop au sérieux.

VP ;  Ce n’est pas vraiment l’image de cette région d’appellations  et cela semble un quelque peu utopique, pensez-vous avoir réussi dans votre pari ?

PL ;  Pas du tout ! je me suis complètement trompé sur mon analyse . On ne change pas la place d’un grain de sable dans un système qui a pour doctrine l'auto suffisance ! Cela conduit à l’auto destruction. Je l’ai compris assez rapidement et j’ai aussi compris que je devais emprunter un autre sentier.

VP ; Vous pouvez préciser votre pensée ?

PL ; Il faut revenir aux début des années 1980 où une revalorisation des cours des vins c’est produite. Cette revalorisation était nécessaire vu le bas niveau de prix qui était en pratique avant cette période. Cela a permis à nombre d’exploitations de trouver un niveau de vie rémunérateur et bienfaisant. Tout cela été parfait, peut-être un peu trop, je ne ferais pas de commentaire sur les décisions aventureuses qui en ont suivi…. Mais force est de constater que les meilleures décisions ont fait défaut et qu’il n’y a pas eu une prise de conscience pour réfléchir à l’avenir et surtout à la génération suivante (hormis les exceptions qui confirment toute règle).

VP; Faut il comprendre que la création de la marque BordoOne était pour vous une forme de rupture avec un milieu peu enclin à s'ouvrir vers l'extérieur ?

PL; On peut le résumer ainsi...

La suite dans quelques jours.....


Aucun commentaire:

Publier un commentaire